Qui sommes nous ?
 

Qu'elles méthodes de numérisation

          et de restauration audio chez CINEvolution

collection de photogrammes originaux, Entrée de Cinévolution ,

Notre philosophie dans la restauration numérique de films.


   Toute restauration fait l’objet d’une écoute préliminaire de la bande sonore du film dans notre auditorium et exclusivement à l’aide des haut-parleurs et des standards approuvés par l’AMPAS, la SMPTE et ISO, exactement comme à l’époque de la réalisation du film.
Cette procédure est la seule qui permet une restauration audio fidèle à l’œuvre originelle.

Les origines de notre centre de

restauration sonore.



L’asbl « CINÉVOLUTION » est un centre d’études et de recherches sur l’évolution du spectacle cinématographique.


   Son objectif principal est la restauration des œuvres cinématographiques dans leurs « formes originelles » depuis les frères Lumière jusqu’à nos jours.


   Sa mission celle de conserver cet héritage.


   A cette fin, Cinévolution a entrepris la collection systématique de tous les équipements originaux dans le domaine de l’image et du son, depuis le premier Cinématographe Lumière jusqu’aux plus récents systèmes sonores.


   Cette collection est une des plus complète connue à ce jour. Cinévolution s’est également doté d’une cinémathèque spécialisée de copies de films dans leurs procédés originels garant d’une étude et recherche rigoureuse.

 La restauration audio de son optique,

                                  a preset can't fix !


    Notre collection de lecteurs de son optique « Haute Résolution » équipé de notre « Optical Spectral Analyser » est en mesure de 


Numériser et de

restaurer  plus de 70 systèmes

y compris les enregistrements push-pull et à       densité variable.
   Nos lecteurs de son optique sont tous conçus afin de répondre aux besoins spécifiques de la restauration ; copies fortement déformées, dégradées, rétrécies, avec piste sonore décentrée, avec piste de 1 à 24mm de large etc…

La numérisation de bandes magnétiques.


   Notre centre de restauration est équipé pour la lecture et la restauration d’un grand nombre de systèmes pour son magnétique du 8 au 70mm, dans tous les standards et dans tous les procédés Dolby Stereo, Ultra-Stereo, DTS, de 1 à 6 pistes, encodées Lt-Rt, etc.

Notre auditorium et studio de mastering est équipé d’un système unique de monitoring multiple et des derniers équipements Protools HD/X et des meilleurs logiciels pour la restauration, le mastering et le mixage.

        Le Patron ?

                    Les Verscheure !

Labo de numérisation et de restauration sonore, restauration numérique de films, sound restore
Laurent Delzenne , studio de mastering, Dj Belge

Jean-Pierre Verscheure,

historien du cinéma, spécialiste des procédés sonores, du son optique et de la restauration de films anciens.  

Conférences son optique et restauration de films anciens

Né à Bruxelles en 1952, il découvre le cinéma à l’époque de l’écran large, du 70mm et déjà du son stéréophonique bien avant l’arrivée des systèmes Dolby.


Après des études en électromécanique, en électronique et en télévision industrielle il décide de se spécialiser dans les techniques cinématographiques.


Rapidement il découvre la multitude et la complexité des nombreux systèmes d’image et de son qui ont jalonnés toute l’histoire du cinéma. 


La rapide mutation des équipements cinématographiques rend impossible toute redécouverte des œuvres filmées anciennes dans leur forme originelle. Cette conséquence lui fait prendre conscience de l’utilité d’entreprendre une étude poussée de l’histoire archéologique du 7ème art.

A cette fin il décide de fonder un centre d’études et de recherches sur l’histoire et l’évolution du spectacle cinématographique et commence une collection d’équipements sonores et de procédés d’image permettant de redécouvrir toutes les œuvres dans leur forme originelle et authentique. Cette collection d’équipements permet aujourd’hui de revoir et d’entendre les films dans les mêmes conditions que le réalisateur le concevait et ce pour toutes les époques. Cette philosophie de travail lui semble rigoureusement indispensable, car elle permet de prendre les décisions adéquates avant toutes restaurations.


Son expertise, rapidement appréciée dans l’industrie du cinéma, lui a permis de débuter sa carrière comme technicien en électronique au Studio l’Équipe. Il poursuivra sa carrière à la division belge de la Western Electric avant de devenir professeur de technique d’enregistrement et d’histoire des techniques cinématographiques à l’INSAS. Membre de plusieurs associations internationales, la SMPTE, la FIAF, la SBC, entre-autres, la pertinence de ses activités l’a amené à donner de nombreux cours et conférences aux quatre coins du monde.


Honoré à deux reprises, il remporte une mention spéciale lors du prix Coq décerné par la Communauté française de Belgique en 2001, et un « Lifetime Achievement in Film Award » à Bruxelles en 2010. Il est membre du conseil scientifique du Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française et dirige la section historique et analogique du centre de restauration sonore.


Né à Louvain la Neuve en 1981, il s’intéresse depuis sa plus tendre enfance

à la création musicale ce qui lui fait découvrir rapidement

les multitudes d’équipements sonores indispensables.


Il entreprend des études dans le domaine de l’audiovisuel

et poursuit également son enseignement dans les secteurs du graphisme

et de l’animation, de l’informatique et de la gestion d’entreprise.


Sa passion l’amène à organiser de très nombreuses manifestations culturelles ;

réalisation de petits films, présentations audiovisuelles, sonorisations,  etc…


Après des stages de technicien audiovisuel en entreprise à des fonctions de préparation et de conformation de projet, de régie et d’assistanat de tournage professionnel il entre au Studio l’Équipe ou il cumulera les postes de développeur et de contrôleur de qualité des copies d’exploitation, d’étalonnage film, de projection et du suivi avec les clients. Il sera aussi en charge de la maintenance et de la réparation du matériel de développement. Dans le même temps il collaborera à de nombreuses conférences internationales dans le domaine de l’histoire et de l’archéologie des techniques cinématographiques d’hier et d’aujourd’hui.


Son expertise dans l’industrie cinématographique, sa formation d’ingénieur du son et ces qualifications dans le domaine de la restauration numérique de films , de la numérisation des sons et des images l’on amené à concevoir et à diriger la section restauration et numérisation des œuvres filmées du centre de restauration sonore.


"C’est une enseigne discrète Belge 

dans une rue non moins discrète du grand Mons:

«Cinévolution».

Elle signale pourtant une caverne d’Ali Baba

pour cinéphiles et ingénieurs du son,

à la fois musée et studio son d’exception

fréquenté par des institutions prestigieuses.

La cinémathèque de Bruxelles,

les cinémathèques française et suisse

font partie des clients

de Jean-Pierre Verscheure et Laurent Verscheure.

Ou encore France Brel, pour rendre sa vraie voix

au grand Jacques sur l’enregistrement de son concert d’adieu..." 

 Corinne Toubeau - Journaliste

CINEvolution

Rue du Bois d'Havré,  9

7000  Mons     Belgique

+32 65 312 914

Enseigne de cinévolution studio de restauration son

Comment vous aider?           

                                       J'ai besoin d'une  RESTAURATION,

          d'un MIXAGE ou d'un MASTERING

J'aimerais organiser une séances avec le cinématographe "LUMIERE"

           Je voudrais simplement vous contacter