Qui sommes nous ?

Laurent Verscheure

Né à Louvain la Neuve en 1981, il s’intéresse depuis sa plus tendre enfance à la création musicale ce qui lui fait découvrir rapidement les multitudes d’équipements sonores indispensables.

 

 

Il entreprend des études dans le domaine de l’audiovisuel et poursuit également son enseignement dans les secteurs du graphisme et de l’animation, de l’informatique et de la gestion d’entreprise.

 

 

 

Sa passion l’amène à organiser de très nombreuses manifestations culturelles ; réalisation de petits films, présentations audiovisuelles, sonorisations, etc…

 

 

Après des stages de technicien audiovisuel en entreprise à des fonctions de préparation et de conformation de projet, de régie et d’assistanat de tournage professionnel il entre au Studio l’Équipe ou il cumulera les postes de développeur et de contrôleur de qualité des copies d’exploitation, d’étalonnage film, de projection et du suivi avec les clients. Il sera aussi en charge de la maintenance et de la réparation du matériel de développement. Dans le même temps il collaborera à de nombreuses conférences internationales dans le domaine de l’histoire et de l’archéologie des techniques cinématographiques d’hier et d’aujourd’hui.

 

 

Son expertise dans l’industrie cinématographique, sa formation d’ingénieur du son et ces qualifications dans le domaine du traitement numérique des sons et des images l’on amené à concevoir et à diriger la section restauration et numérisation des œuvres filmées du centre de restauration sonore.

 

Jean-Pierre Verscheure

Né à Bruxelles en 1952, il découvre le cinéma à l’époque de l’écran large, du 70mm et déjà du son stéréophonique bien avant l’arrivée des systèmes Dolby.

 

Après des études en électromécanique, en électronique et en télévision industrielle il décide de se spécialiser dans les techniques cinématographiques.

 

 

 

Rapidement il découvre la multitude et la complexité des nombreux systèmes d’image et de son qui ont jalonnés toute l’histoire du cinéma.

 

 

La rapide mutation des équipements cinématographiques rend impossible toute redécouverte des œuvres filmées anciennes dans leur forme originelle. Cette conséquence lui fait prendre conscience de l’utilité d’entreprendre une étude poussée de l’histoire archéologique du 7ème art.

A cette fin il décide de fonder un centre d’études et de recherches sur l’histoire et l’évolution du spectacle cinématographique et commence une collection d’équipements sonores et de procédés d’image permettant de redécouvrir toutes les œuvres dans leur forme originelle et authentique. Cette collection d’équipements permet aujourd’hui de revoir et d’entendre les films dans les mêmes conditions que le réalisateur le concevait et ce pour toutes les époques. Cette philosophie de travail lui semble rigoureusement indispensable, car elle permet de prendre les décisions adéquates avant toutes restaurations.

 

Son expertise, rapidement appréciée dans l’industrie du cinéma, lui a permis de débuter sa carrière comme technicien en électronique au Studio l’Équipe. Il poursuivra sa carrière à la division belge de la Western Electric avant de devenir professeur de technique d’enregistrement et d’histoire des techniques cinématographiques à l’INSAS. Membre de plusieurs associations internationales, la SMPTE, la FIAF, la SBC, entre-autres, la pertinence de ses activités l’a amené à donner de nombreux cours et conférences aux quatre coins du monde.

 

Honoré à deux reprises, il remporte une mention spéciale lors du prix Coq décerné par la Communauté française de Belgique en 2001, et un « Lifetime Achievement in Film Award » à Bruxelles en 2010. Il est membre du conseil scientifique du Conservatoire des techniques de la Cinémathèque française et dirige la section historique et analogique du centre de restauration sonore.